• hsavarynaturo

La cure uvale : pourquoi, pour qui, comment


La « monodiète de raisin » encore appelée « cure uvale », est la cure d’automne par excellence !

La cure uvale (de "Uva", raisin en latin) consiste, pendant une journée, une semaine, ou plus, à ne manger « que » du raisin. Elle permet de se revitaliser, et en même temps de se détoxiquer : elle met le système digestif au repos et purifie l’organisme en favorisant les processus d’élimination.

Parmi les bienfaits observés :

- Diminution de l’état de fatigue, des sautes d’humeur (nervosité et irritabilité), qui font place à un regain de vitalité, du dynamisme, de la légèreté, une clarté d’esprit,

- Renforcement de l’immunité,

- Amélioration des troubles digestifs, notamment la constipation, ainsi que coliques, gaz, ballonnements, diarrhées et lourdeurs d’estomac,

- Amélioration du sommeil,

- Amélioration des problèmes de peau, le teint est plus clair, voire resplendissant,

- Amélioration des problèmes ORL (bourdonnement d’oreilles, rhinites, maux de tête et sinusite, larmoiements… ),

- Perte de poids, sans que cela soit le but premier de la cure, et dépendant aussi de la quantité de raisin consommée, de l’exercice physique et du métabolisme propre,

- Et d’autres encore, chaque personne est différente…

Les étapes que je vous recommande pour faire cette cure :

Quelques jours à l’avance, prévoyez d’avoir une quantité suffisante de raisin auprès de votre magasin Bio ou d’une AMAP. La quantité varie de 1 à 2 kilos par jour, parfois 3. Le raisin sera issu de l’agriculture biologique ou raisonnée, pour éviter tout risque d’ingérer des pesticide (ce qui serait vraiment dommage pour une cure détox ;-) ). A défaut, il sera lavé très soigneusement. Il doit être bien mûr. Vous pouvez varier les variétés : chasselas blanc, muscat (blanc ou noir), sachant que le raisin noir est le plus riche en resvératrol anti-oxydant. Pour les intestins fragiles, les raisins à peau épaisse sont déconseillés (Italia, Alphonse Lavallée). On peut aussi laver abondamment le raisin à l’eau avec quelques gouttes de citron pour éviter les irritations digestives.

3 à 5 jours avant la cure dans l’idéal, du moins la veille, arrêter café, thé, chocolat, viande et si possible toute protéine animale, sucre et pain blanc, gluten, alcool et cigarette, au profit essentiellement de légumes et de fruits, crus et cuits.

Pour les plus motivés, la veille on peut faire une purge qui videra les intestins. Une purge se réalise avec un sachet de 20 g de sulfate de magnésium à diluer dans de l’eau tiède et à boire à petites gorgées. On peut, sinon, faire un lavement intestinal chaque jour durant la cure afin de faciliter l’élimination des toxines libérées. Un lavement se pratique chez soi avec une poche à lavements achetée en pharmacie, (se renseigner auprès de celle-ci pour le mode d’emploi).

Faire la cure, vous avez deux possibilités :

- La cure de raisin partielle ou intermittente : vous pouvez remplacer un repas par jour par un repas de raisin (250 à 500g) pendant 1 à 3 semaines ; ou alors faire une journée entière de raisin par semaine pendant 1 à 2 mois. Cette méthode est plus douce à mettre en œuvre.

- La cure de raisin intégrale : c’est-à-dire uniquement des « repas de raisin ». Concernant le nombre de repas et la quantité de raisin, je vous conseille d’être à l’écoute de votre corps. Le rythme peut être de 3 à 6 « repas » par jour. L’important est de ressentir le minimum de frustration. La première fois ne dépassez pas 5 à 7 jours de cure, 3 jours est une bonne durée. Puis vous pourrez passer à 12, 18 jours maximum. On peut poursuivre ses activités, mais il est souhaitable de privilégier les loisirs et la détente ainsi qu’un exercice physique doux quotidien (marche, vélo, natation), pour profiter pleinement de cette période de régénération.

La reprise alimentaire : il est conseillé de la faire en douceur, elle dure idéalement la moitié de la durée de la cure. Commencez par réintroduire les fruits, les légumes, puis les féculents, et enfin les protéines végétales et animales. Vous pouvez également poursuivre la cure par un jeûne, mais dans ce cas il est fortement conseillé de se faire accompagner par un naturopathe compétent.

Pendant et après la cure il se peut que vous ayez des réactions pas très agréables, telles qu’éruptions cutanées, maux de tête, nausée, diarrhée, frilosité … Pas de panique ! C’est « normal » si je puis dire. Elles sont le signe de l’élimination des toxines. Et plus la détox est importante, plus les symptômes peuvent être intenses. Cependant si ceux-ci deviennent insoutenables ou s’ils perdurent, c’est le signe qu’il faut arrêter, et surtout n’hésitez pas à consulter votre naturopathe.

ATTENTION ! La cure uvale est contre-indiquée aux personnes atteintes de diabète de type 1 ou 2 (car le raisin est trop riche en sucres rapides), aux personnes très affaiblies et trop maigres, aux femmes enceintes ou allaitantes, aux personnes souffrant de troubles du comportement alimentaire, aux enfants.

Et ensuite ? Comme après la pratique de tout jeûne ou monodiète, notre relation à la nourriture et à notre corps change. Nous sommes naturellement attirés vers des aliments plus sains et nutritifs, ceci pour notre plus grand bien !

52 vues0 commentaire